The Episcopal Church Welcomes You
» Site Map   » Questions    
ens_archiveHdr

EN ESPAÑOL EN FRANÇAIS AUDIO / VIDEO IMAGE GALLERIES BULLETIN INSERTS
« Return
Message à l'occasion des funérailles de Sa Sainteté Jean Paul II: De Mgr Pierre Whalon

4/9/2005
[Episcopal News Service]   

 

De Mgr Pierre Whalon
Évêque en Europe
Convocation d'églises américaines en Europe

Il y a eu et il y aura bien d'autres louanges de ce pape qui, avant même d'être enseveli, se doit d'être reconnu comme l'un des plus grands successeurs de St Pierre. Depuis sa mort, certaines critiques se sont aussi élevées. Tous les grands de l'Histoire, en rayonnant de leur lumière sur l'humanité, y projètent obligatoirement leur ombre aussi. Au fil des années, la vraie valeur du ministère de cet homme deviendra plus claire.

Ce qui m'a toujours frappé chez Jean Paul II est l'impression d'ouverture et d'engagement personnels qu'il donnait, surtout aux jeunes, qui lui montraient leur appréciation en foules enthousiastes et gigantesques. Il possédait un talent remarquable pour communiquer, en trouvant le mot juste—« la culture de la mort », par exemple. En tant que théologien, ses écrits n'ont pas d'égal dans le domaine de la justice économique. Il témoignait clairement de sa grande foi au monde entier. Et même ses ennemis avoués admiraient son courage personnel.

Jean-Paul avait aussi le don du geste, avec lequel il échappait aux normes de comportement papal pour tendre la main aux autres. Son plus grand geste sans doute, fut-il sa visite à Jérusalem pour aller prier au Mur des lamentations, laissant derrière lui, comme tous les suppliants, une prière sur un petit bout de papier glissé dans une crevasse. Il laissait, ce faisant, une impression indélébile pour pousser l'Église vers une réconciliation réelle avec le judaïsme.

Sa Sainteté fit un geste bien plus petit le 17 novembre 2001, lorsqu'il me reçut formellement pour me souhaiter la bienvenue en Europe. C'était la veille de ma consécration comme Évêque de la Convocation et la première fois dans l'Histoire qu'un pape recevait un candidat épiscopal anglican. Les évêques venus à Rome pour m'ordonner, avec notre métropolitain le Révérendissime Frank Griswold, le clergé et délégués laïcs de notre synode, m'accompagnaient. Le pape embrassa tous les jeunes qui étaient avec nous. Nina Miegs, une adolescente paroissienne d'Emmanuel, à Genève, entonna une prière pour l'unité, composée par les jeunes pour l'occasion. Toute l'audience en fut profondément émue, y compris Sa Sainteté qui lui en demanda une copie.

Je garderai toujours un souvenir précieux de ce moment, des paroles que nous échangeâmes, et de l'accueil d'une poignée de main ferme que m'offrit Jean-Paul. Aujourd'hui alors que le monde se réunit à la basilique St. Pierre pour escorter la dépouille de Carol Wojtyla à son caveau, prenons tous un moment pour remercier le Seigneur pour le bien qu'il fit à tant de gens, y compris un prêtre épiscopalien très anxieux qui s'apprêtait à devenir évêque.

Requiem æternam dona eis, Domine, et lux perpetua luceat eis.

Convocation of American Churches in Europe
23 avenue George V
75008 Paris, France
+33 1 47 20 02 23
office@tec-europe.org