The Episcopal Church Welcomes You
» Site Map   » Questions    
ens_archiveHdr

EN ESPAÑOL EN FRANÇAIS AUDIO / VIDEO IMAGE GALLERIES BULLETIN INSERTS
« Return
Le Christ sous l'apparence de l'étranger

By De la Très Révérende Katharine Jefferts Schori
2/13/2007
[Episcopal News Service]  Note aux lecteurs : Avec ce message, l'Evêque président Katharine Jefferts Schori continue une série de réflexions occasionnelles pour les membres de l'Eglise épiscopale. Les réflexions sont également disponibles, en anglais, sur les pages Web de l'Evêque président à : http://www.episcopalchurch.org/pb.

Au peuple de l'Eglise épiscopale
 
De la Très Révérende Katharine Jefferts Schori
 
Alors que les primats de la Communion anglicane se préparent à se réunir la semaine prochaine à Dar-es-Salaam, en Tanzanie, je vous demande de prier pour chacun de nous et pour notre rassemblement. Je vous demande tout spécialement de vous souvenir de la mission qui est la raison d'être de la Communion anglicane : la mission même de Dieu de guérir ce monde brisé. Les primats se réunissent pour un temps d'amitié, d'étude et de dialogue lors de ces réunions inaugurées il y a un peu moins de trente ans. La capacité de nous connaître mutuellement et de comprendre nos divers contextes est la base de la mission partagée. Nous ne pouvons pas nous associer facilement à des étrangers.

Cette réunion se terminera quand commencera le Carême, c'est pourquoi je voudrais suggérer trois attitudes particulièrement adaptées à ce temps du Carême.  Traditionnellement le carême était la période pendant laquelle les candidats se préparaient au baptême par la prière, le jeûne et des œuvres de charité. Cette année nous pourrions tous prier de manière constructive pour une plus grande conscience et une meilleure compréhension des étrangers qui nous entourent, tout particulièrement de ces étrangers que nous ne sommes pas encore prêts ou capables de considérer comme des amis. Cette prise de conscience ne peut se produire qu'avec un engagement personnel plus grand à découvrir l'image de Dieu dans ces étrangers.   Cela requiert une attitude d'humilité, en reconnaissant que nous ne pouvons pas comprendre la plénitude de Dieu si nous ne sommes pas capables de reconnaître sa main à l'œuvre dans les personnes ou les situations malheureuses. Nous pourrions jeûner de manière constructive de notre désir de faire des suppositions sur les motifs pour lesquels ces étrangers ne sont pas encore devenus des amis.  Et finalement nous pourrions concentrer de manière constructive nos passions sur ceux en qui Christ est le plus manifeste : les souffrants, les marginalisés, les oubliés, les ignorés et les laissés pour compte de notre monde.  Et, alors que nous chercherons à servir ce serviteur souffrant qui s'est révélé parmi nous, nous pourrions réfléchir sur la manière dont le Christ lui-même nous appelle : ses amis. (Jean 15:15)

Règle de l'hospitalité celtique
Hier j'ai vu un étranger,
J'ai mis de la nourriture à sa disposition,
J'ai mis de la boisson à sa disposition,
J'ai mis de la musique à sa disposition;
Et au nom sacré du Dieu trine
Il m'a béni, moi et ma maison,
Mon bétail et ceux qui me sont chers
Et l'alouette disait dans sa chanson :
Souvent, souvent, souvent,
Christ se manifeste sous l'apparence d'un étranger.

Shalom,
Katharine